Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
Accueil général


Actualité Blog
Taiko Japonais
3eda26_8987c3a1debc4bc9b34994c8f9a6b61d.png
06 99 40 74 41
twitter-icon-circle-logo500px_big_black1instagram-512
Fayçal Said-Ayme
logo 2016 facewall
Gastronomie
Le goût des 
Bonnes choses
ACCUEIL GENERALActualitésLes taïkos de Wadaiko MakotoZombie walk 2016Salon de la photo 2016Petite Ceinture ParisBan Ki-moon 2016Rosa Parks fait le murRoller DerbyJardins partagés de ParisParis 3 èmeParis 4 èmeParis 5 èmeParis 7 èmeParis 10 èmeParis 11 èmeParis 12 èmeParis 13 èmeParis 14 èmeParis 15 èmeParis 16 èmeParis 17 èmeParis 18 èmeParis 19 èmeParis 20 èmeLe goût des bonnes chosesVivier des saveursIndividualités urbainesMariage & Wedding AttitudeMariageWedding attitudeContactACCUEIL GENERAL Copiermentions légales
Tournant important pour moi en terme professionnel, la rencontre avec Cédric Nieuviarts en 2009 m'a conforté dans le choix de l'assister dans deux de ses projets de restauration et d'accueil de qualité, et ainsi illustrer cette page de quelques moments partagés de pur plaisir. 


Le Château de Lacan était un subtil équilibre de la campagne à la ville, un atelier de goût dans un écrin de verdure. Cédric Nieuviarts avait réussi à mêler le fruit de ses cultures : son potager aux plantes ancestrales et ses découvertes culinaires à travers le monde.

Des produits frais, soigneusement sélectionnés pour leur qualité :
Les légumes provenaient du potager du château et de ses cultivateurs bio locaux : il y en résultait une incomparable différence dans le goût et la fraîcheur des mets. Le produit frais était à l'honneur dans son restaurant, avec une carte vivante, changeant quotidiennement et évoluant au gré des saisons
La terrasse

Unique à Brive, cette terrasse dispose d'une vue panoramique sur la ville et les verdoyantes collines environnantes. Ouverte sur le parc et le potager du Chef, la terrasse offre une quiétude et une atmosphère champêtre recherchées à Brive. Le soir, les collines se parent de mille feux pour un spectacle féerique ...

La salle

Empreinte de modernité avec une touche d'exotisme, la salle de restauration révèle le caractère métissé de la cuisine dans une parfaite maîtrise des méthodes modernes de préparations culinaires.

Cédric est fils de chef
"Mon père m'a offert la chance de découvrir auprès de lui les techniques classiques de la cuisine des grandes maisons bourgeoises et celles de la gastronomie traditionnelle"

Issu de l'Ecole Hôtellière Médéric
"Rue Médéric, j'ai poursuivi mon éducation et ma technique culinaire à l'Ecole Hôtellière de Paris puis dans des maisons étoilées et confirmé mon choix de vie"

Son métissage représentant sa cuisine
"Guyanais par ma mère et breton par mon père, j'ai depuis tout petit appris le sens des traditions qui forgent une spécialité culinaire. Par mes nombreux voyages parfois initiatiques et mes expériences à l'étranger, j'ai acquis des savoir-faire ancestraux et traditionnels des plus belles cuisines du monde : Amérique latine, Maroc, Afrique, Asie"

Etre polyvalent,
"C'est une volonté de m'ouvrir et de maîtriser tous les métiers de l'hôtellerie et de la restauration : le traiteur, le service, l'accueil, la direction de la restauration..."

Un déclic, une rencontre,
"Avec Thierry Teyssier créateur des Maisons des Rêves, Dar Ahlam au Maroc et Romaneira au Portugal - toutes deux Relais & Châteaux - j'ai découvert une dimension nouvelle de l'hôtellerie et de la cuisine, basée sur le raffinement, le service sur-mesure et la mise en scène événementielle tout au long de la journée de nos hôtes.r le raffinement, le service sur-mesure et la mise en scène événementielle tout au long de la journée de nos hôtes.
Le potager du Chef

Fraise, framboise, tomate, artichaut, piments, basilic d'antan, fenouil, verveine, thym citron, romarin, mâche, roquette, courgette, aubergine ...

En 2011, le potager du Château produisait les plantes aromatiques et légumes qui agrémentaient ses plats, ses assaisonnement et ses tisanes.
Cédric Nieuviarts au Château de Lacan